Concilier divorce et parentalité

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Un divorce est une étape difficile pour une famille, surtout pour les enfants. Dans ce cas, il est important de connaître quelques points qui vont certainement bouleverser la vie de tous les membres de la famille. Parmi cela, il y a le droit des uns et le devoir des autres.

L’autorité parentale

La majorité des personnes confondent l’autorité parentale et le droit de garde. Ce sont 2 notions complètement différentes. Les 2 parents détiennent, et de façon similaire, l’autorité parentale. Cela pourrait s’agir de la manière d’élever les enfants ou de leurs entretiens dans la vie quotidienne. C’est donc un droit que tout parent acquiert dès la naissance de l’enfant, et qu’ils détiennent encore même après un divorce prononcé. Ce n’est seulement dans de rares cas où il est question de l’intérêt de l’enfant que l’autorité parentale pourrait être confié qu’à un seul des parents.

La résidence de l’enfant

Sur ce point, il existe plusieurs possibilités. Dans le cas général, l’enfant vivra chez l’un des parents et l’autre jouira de droit de visite. La résidence alternée est aussi possible, mais est décriée par de nombreux psychologues. Cela pourrait en effet nuire au bon développement de l’enfant, aussi bien psychologiquement que sentimentalement. Effectivement, il pourrait arriver que l’un des parents ne se soucie pas vraiment des besoins de l’enfant dans ce cas de garde alternée. Enfin, l’enfant pourrait aussi être confié à des tiers, généralement ayant des liens de parenté avec lui, s’il est jugé que les parents se trouvent dans l’incapacité d’élever un enfant.

La pension alimentaire


Il est dans le devoir des parents de subvenir aux besoins de l’enfant, quelle que soit la situation. C’est ainsi que celui qui n’a pas la garde se trouve dans l’obligation de verser une pension alimentaire à l’autre, et cela, proportionnellement à ses revenus. Le non-paiement volontaire de cette pension est passible d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 2 ans et une amande plafonnée à 15000 €. Les sanctions pénales relatives au divorce et à la garde des enfants sont nombreuses si bien qu’il est important de se documenter sur des sites comme X dans le cas où vous vous trouverez dans cette situation.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>